•           astuce  ....     ......  il suffit de cliquer sur les photos ou les cartes pour les agrandir

     Cette fois

    Dimanche 11/02/2018 ....

     

    .... cette fois ce ne sera pas avec mon habituel fourgon mais avec une voiture chargée à ras bord ( ...... plus un peu sur le toit sarcastic .... )  de lunettes de vue, chaussures et vêtements pour enfants, machine à coudre, etc ...  tous destinés à des Sénégalais dans le besoin. que je vais rejoindre les environs de Dakar.  Le retour se fera par avion.

    Voyage en solo jusqu'à Agadir où je dois récupérer à l'aéroport un ami, Didier, organisateur sur ses propres deniers de la collecte, du transport et de la distribution de ces dons.

     

     

                     Ci après quelques photos commentées de cette petite aventure

     

     

     

     

     

    Lundi 12 /02 ... lever du jour sur les cimes enneigées de la Sierra Nevada

     <<<  la Dacia à Algesiras en attente d'embarquement pour Tanger

    mardi 13/02 ... après 2 500 km et à peine quelques heures de repos dans la voiture c'est enfin  l'arrivée à Taghazout ( au sud d'Agadir) avec 36 h d'avance sur l'arrivée de mon ami et copilote le lendemain à l'aéroport.

    J'en profite pour m'octroyer dans ce très beau village un succulent tajine puis une vraie nuit de sommeil avec vue sur la mer .

     

    Taghazout est un ancien village de pêcheurs maintenant essentiellement tourné vers le tourisme grâce à son spot de surf mondialement renommé

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vue depuis la terrasse associée à la chambre ... on a connu plus mauvais bivouac l !!!!

    ça m'a vraiment changé du régime pain grillé / pommes des 2 premiers jours !!!

          ..............  ci dessous autres vues du village .....

     

     

     

     

     

     

    Mercredi 14 / 02 ... sitôt mon ami Didier récupéré à l'aéroport c'est reparti non stop direction la Mauritanie, 1 500 km de désert entrecoupés de quelques zones habitées et de troupeaux de chameau

    1 - de Montauban à Nouakchott ( Mauritanie )

    <<<<< grande discussion avec un Malien originaire de Tombouctou venu garder les chameaux au Maroc

     

    Jeudi 15 / 02 ... la partie Marocaine s'est relativement bien terminée malgré une quinzaine d'arrêts aux check points et l'inévitable remise des liasses de "fiches"  réclamées par les militaires ( fiches d'identification des personnes, copies passeports, carte grise et assurance du véhicule ) et le passage en douane.

     

     

     

     

     

     

    La partie " folklo " démarre en fanfare avec le No Man's Land situé entre les postes frontières de Guerguerat au  Maroc et la Mauritanie.

    Cette zone tampon d'environ 5 km de large séparant le Maroc de la Mauritanie, est  issue des accords de cessez le feu de 1991 qui ont mis fin à la guerre entre le Maroc et le Front Polisario, elle est surveillée en permanence par des observateurs de l'ONU. Les accords prévoyant aussi  l'interdiction de toute force armée dans cette zone, cette absence totale de contrôle a favorisé l'émergence de multiples trafics. Ce lieu est d'ailleurs surnommé Kandahar par les locaux , en référence à une des provinces les plus dangereuses d'Afghanistan.

    Les conditions de traversée de ce No Man's Land se sont récemment un peu améliorées  avec la création par le Maroc d'environ 3 km de route goudronnée, mais le reste du parcours jusqu'au poste de douanes Mauritanien s'effectue toujours sur une sorte de terrain vague complétement défoncé et parsemé des restes de trafics de toutes sortes ... centaines de carcasses de voitures, appareils ménagers, pneumatiques et divers.

    en fond l'arrivée sur le poste frontière Mauritanien 

    V

     

     

     

     

     

     

     La zone de douane située en plein milieu du désert est un ensemble de bâtiments officiels plus ou moins vétustes  accolée à quelques constructions " commerciales " de circonstances ... change officiel et officieux, vendeurs de thé, épicerie de première nécessité, ... etc ... ainsi qu'une auberge à la propreté plus que douteuse.

    les ordures ne sont jamais  ramassées, carcasses de voitures  abandonnées et autres témoignent de la continuité des trafics, nous avons même assisté en direct au démarchage d'un européen venu vendre un 4x4 " hors douanes "

     

    J'avais discrétement  pris des photos plus représentatives des lieux mais un policier m'a repéré et obligé à tout effacer ... je m'en suis tiré avec une  bonne "engueulade" ... plutôt cool car dans le coin ils ont l'air de ne pas rigoler !!!

     

    Visa et Passage en Douanes .... 

    jeudi 15 matin à l'arrivée  ... plus de connexion internet à la douane ...  la Mauritanie s'étant convertie aux visas biométriques il faut attendre le retour de la connexion  .... combien de temps ??? .... Inch Allah !!!!

    jeudi soir .... toujours pas d'internet ... il faudra attendre ... combien de temps ??? ... peut être demain ??? .... Inch Allah !!!

    nous décidons de passer la nuit à l'auberge  ...... la chambre et ce qui lui sert de salle d'eau portent les1 - de Montauban à Nouakchott ( Mauritanie ) stigmates peu ragoutants de plusieurs de nos prédécesseurs ....  mais n'ayant pris durant ces deux derniers jours que quelques heures de repos dans la voiture tout en roulant,  nous décidons de tenter le coup .... finalement la nuit a été bonne car même si le lit n'était pas propre il était confortable !!!

                

                       il a l'air tout heureux de trouver enfin un lit ......  il est vrai qu'il n'a pas dormi depuis presque 48 h00  >>>>>

     

    vendredi matin ... devant le mécontentement grandissant des dizaines de personnes attendant leur visa les autorités ont fait venir un bus pour nous conduire à plus de 400 km aux douanes de l'aéroport de Nouakchott pour établir les visas !!!!!  puis, toujours en bus encadré par des militaires  retour en arrière à la frontière pour les formalités de police ( encore 400 km !!!!! ) .... puis pour nous avec enfin les visas  de nouveau départ en direction de Nouakchott ....  vu l'état des routes et la rapidité des douaniers il y en a pour deux jours et 800 km inutiles dans ce vieux bus  .... lorsque tout à coup alors que nous commençons à monter dans le bus  .... MIRACLE .....   INTERNET EST REVENU, le bus est annulé  !!!!!!!!!!!!!!!

    A partir de là tout va très vite, le chef des douaniers vient nous chercher, nous fait passer dans les premiers et en moins d'une heure tout est plié. il est très probable que les chaussures pour enfants et les casquettes que nous avons largement distribuées la veille ont contribué à cette sympathique attention.  Nous reprenons la route pour essayer d'arriver avant sa fermeture du soir au poste frontière de Rosso  à environ 650 km .

    1 - de Montauban à Nouakchott ( Mauritanie )Jusqu'à Nouakchott la route est plutôt en bon état, elle traverse de vastes zones désertiques entrecoupées de petits hameaux aux maisons toutes semblables faites de toile ou de bois

     

     

     

     

     

     

     

    La conduite nécessite cependant pas mal d'attention car parfois la route est coupée par des engins dégageant le sable , des troupeaux de chameaux, ou des carrioles se doublant paisiblement

    1 - de Montauban à Nouakchott ( Mauritanie )1 - de Montauban à Nouakchott ( Mauritanie )1 - de Montauban à Nouakchott ( Mauritanie )

     

    nous avons même eu droit, fait rarissime, à un peu de pluie en plein désert

    1 - de Montauban à Nouakchott ( Mauritanie )

     


    votre commentaire
  • Avec sa grande avenue bordées de centaines de lampadaires alimentés par des panneaux solaires et ses immeubles modernes,  l'arrivée sur Nouakchott la capitale Mauritanienne détonne complétement avec ce que nous avons vu  jusqu'à présent de ce pays ...

    2 - de Nouakchott  à .... cependant le reste de la ville est semblable à la plupart des villes africaines, poussiéreuse et grouillante de vie et de petits métiers.

    2 - de Nouakchott  à

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous continuons en direction du poste frontière de Rosso que nous espérons pouvoir franchir avant la nuit ....

    2 - de Nouakchott  à .... hélas à peine quelques kilomètres après Nouakchott le bon état relatif de la route laisse la place sur environ 200 kilomètres à une succession de morceaux de routes défoncées, de pistes empierrées, de bancs de sable, etc ... , à tel point que sur certaines portions pour éviter de casser la voiture  nous  préférons rouler sur les bas côtés en sable plus "roulants" que la route elle même... précision la Dacia est en 4 x 4 ce qui facilite bien les choses.

    2 - de Nouakchott  à 2 - de Nouakchott  à 2 - de Nouakchott  à

     

     

     

     

     

     

     

    2 - Mauritanie de Nouakchott  au poste frontière de Diama 2 - Mauritanie de Nouakchott  au poste frontière de Diama Malgré tout,  quelques bons moments tirés essentiellement de la fameuse " caisse de survie " garnie d'indispensables produits de première nécessité ..... .... pâté pur porc, foie gras, saucisson, pain grillé, etc ...  et bien évidemment l'incontournable cubi de rouge ...

    Je suis encore très ému en pensant au  contenu de cette caisse car c'est grâce à lui que nous avons pu tenir le coup dans ce désert hostile ..... hélas il n'a pas survécu aux assauts répétés de deux barbares ... photos ci contre !!! >>>>>>>>

     

     

    Plus sérieusement ... contraints par l'état de la route de " lever le pieds de l'accélérateur "nous arrivons à Rosso  trop tard pour passer la douane. Pour gagner du temps sur la journée de demain et malgré la nuit tombante nous décidons d'aller jusqu'au barrage de Diama plus proche de notre destination. Ce sont plus de 80 km de piste en terre et en sable qui nous attendent .... de nuit ...

    2 - de Nouakchott  à ...  avec de temps en temps la compagnie de phacochères. Ceux ci non chassés par les musulmans locaux pullulent dans le secteur et occasionnent beaucoup de dégâts aux cultures

    2 - de Nouakchott  à

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un très agréable intermède ...   alors qu'à mi-chemin nous cherchons à refaire le plein d'eau potable dans un hameau un peu à l'écart de la piste,  une famille Mauritanienne nous a très gentiment renseigné, accompagné à l'épicerie du village , puis proposé l'hospitalité , mais après avoir accepté un thé fort délicieux préparé de manière traditionnelle par la maîtresse de maison nous avons préféré continuer pour avancer notre route ... non sans avoir laissé des bonbons et de nombreuses paires de chaussures à nos sympathiques  hôtes.

    2 - de Nouakchott  à 2 - de Nouakchott  à 2 - de Nouakchott  à

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Arrivé de nuit au poste frontière de Diama il ne nous reste plus qu'à attendre l'ouverture de la douane vers 8 h 00 du matin pour rentrer au Sénégal.

    Eh oui ... sur la photo le bonhomme assis avec une couverture jaune sur les épaules et le crâne qui brille.... c'est moi.

    ... et les copains qui croient que je m'amuse...

    ... vu le confort de ce bivouac j'en regretterai presque l'auberge un rien crasseuse d'hier soir  ...

    2 - Mauritanie de Nouakchott  au poste frontière de Diama 2 - Mauritanie de Nouakchott  au poste frontière de Diama

     

    Finalement pour moi la fin de nuit ce sera dans la voiture   ....

     

    ........  et pour Didier dans la jardinière du poste de douane de Diama enroulé dans une bâche pour se protéger de l'humidité  >>>>>>>>>

     

     

                                                                  toute la nuit j'ai prié pour qu'il n'y ai plus de crocodiles dans le fleuve Sénégal situé juste à côté car une " bestiole de 80 kgs " à portée de mâchoire ça doit être sacrément tentant !!!

     


    1 commentaire
  • Ma connaissance du Sénégal se limité à ces quelques jours passés aux environs de Dakar, cependant  je pense y retourner début 2019 et visiter plus largement ce pays attachant,  haut en couleur et en traditions, mais surtout côtoyer plus souvent ses sympathiques habitants.

    Ci après quelques pages de photos commentées qui je l'espère contribuerons à vous donner envie de visiter ce très beau et très accueillant pays

     ********************************************************

     - Le Lac Rose 

    3 - SénégalSitué au nord de Dakar le lac de Retba surnommé le Lac Rose  est une grande étendue d'eau peu profonde, saturée en sel et séparée de la mer par un cordon de dunes. Il doit son surnom à une micro algue qui a la propriété de développer un pigment rouge pour résister à la salinité de l'eau.

    La proportion de sel atteint  entre 300 et 400 g par litre soit environ 10 fois la salinité de l'eau de mer.  Ce niveau de saturation provoque un dépôt naturel de sel au fond du lac où la couche atteindrait jusqu'à 1.40 mètre d'épaisseur .

    Ce sel est exploité manuellement, les sauniers plongés dans l'eau jusqu'à mi-corps cassent la croûte de sel avec des perches à bout en fer et remontent le sel avec des seaux pour le déverser dans des pirogues à fond plat qui peuvent porter plus d'une tonne. Pour se protéger autant que possible des attaques du sel les sauniers s'enduisent le corps de beurre de Karité, ce sont essentiellement des immigrés Maliens ou Guinéens ( on trouve toujours ailleurs encore plus pauvre que soi pour faire les travaux difficiles !!!   ... no comment ...  )

     

    Le déchargement est effectué par des femmes vers des grands tas où sera effectué la mise en sacs.

    3 - Sénégal3 - Sénégal3 - Sénégal3 - Sénégal

     

     

     

     

     

     

     

    - l'île de Fadiouth et le cimetière des coquillages

    Située à environ une centaine de kilomètres au sud de Dakar  Fadiouth est une île artificielle constituée au fil des siècles par un amoncellement de coquillages. le sol des rues, des cours de maison, des places, tout est en coquillages, même le torchis dont sont fait les murs des anciennes maisons est lui aussi à base de coquillage.

    D'anciens greniers à grains lacustres subsistent encore ( en assez mauvais état ), ils ressemblent à de petites cases sur pilotis et ont " les pieds dans l'eau "pour protéger les stocks de mil contre la plupart des  nuisibles et les incendies.

    Aujourd'hui complétement urbanisée l'île est reliée à la côte et à  la ville de Joal par un très beau pont de bois long de 500 mètres.

    Joal est la ville de naissance de Léopold Sédar Senghor surnommé parfois  " le père de la nation", sa maison de naissance y subsiste encore.

    3 - Sénégal3 - Sénégal3 - Sénégal3 - Sénégal

     

     

     

     

     

     

    Une autre particularité de Fadiouth est la tolérance et la fraternité qui règne entre les 2 principales religions, les musulmans et les chrétiens animistes largement majoritaires ( environ 90 % de la population ). Les mariages mixtes y sont fréquents, chaque époux peut librement conserver et pratiquer sa propre religion. Chacun des lieux de culte, église et mosquée a été construit avec une contribution des deux communautés. 

    3 - Sénégal3 - Sénégal

     

    <<< l'église animiste et le baobab sacré du village, il parait que lorsqu'on s'assoit à ses pieds si l'on formule un voeu il se réalise ... 

       le petit bonhomme au pied du baobab c'est moi ...

                                          ...........  on va bien voir pour le voeu !!!!!

     

     

     

    On peut aussi accéder à l'île en louant une pirogue ce qui permet de naviguer en bordure de la mangrove et d'observer quelques uns des nombreux oiseaux qui la peuplent.

    3 - Sénégal3 - Sénégal3 - Sénégal3 - Sénégal

     

     

     

     

     

     

    Un autre pont de bois conduit au cimetière des coquillages où sur une butte entièrement composée  de coquillages cohabitent au milieu des baobabs les tombes chrétiennes et musulmanes.

    3 - Sénégal3 - Sénégal


    votre commentaire
  •  - Le port et le marché aux poissons de Mbour 

    Située environ 80 km au sud de Dakar Mbour est une agglomération de plus de 600 000 habitants dont l'activité est en grande partie articulée autour du tourisme , mais aussi de son port de pêche ( 2° du pays )

    Ici pas de très gros bateaux, c'est le domaine des multiples pirogues et pinasses multicolores, chacune adaptée à un type de pêche, les plus importantes peuvent avoir à bord jusqu'à trente hommes d'équipage.

     4 - Sénégal  2 4 - Sénégal  2

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    le lieu grouille de vie et de petits métiers, outre les marins il y a ceux qui transportent vers les bateaux et à dos d'homme les sacs de  glace  pour conserver les poissons, ceux qui procèdent au déchargement avec des baquets plastique sur la tête pour les petites pirogues, ou bien à l'aide de charrettes pour les plus grosses pinasses .... et bien d'autres encore.

     4 - Sénégal  2 4 - Sénégal  2 4 - Sénégal  2 4 - Sénégal  2

     

     

     

     

     

     

    Les plus beaux poissons destinés à l'exportation sont immédiatement traités et transportés dans un bâtiment frigorifique construit avec l'aide de Concarneau ville de pêcheurs bretons jumelée à Mbour depuis 1975, les autres sont vendus sur place dans le marché ou sur la plage,  parfois mis à sécher à même le sol .

     4 - Sénégal  2 4 - Sénégal  2 4 - Sénégal  2 4 - Sénégal  2

     

     

     

     

     

     4 - Sénégal  2

     

    Mais dans un pays ou un ouvrier gagne moins de 100 €  par mois rien ne doit se perdre .... petits requins et raies sont débarrassés de leurs ailerons très recherchés par les asiatiques, le reste considéré comme non comestible sera vendu par charrette entière avec les déchets issus du tri des poissons comestibles ....... pour être mis à la saumure et faire du nuoc-mâm cette sauce très prisée dans la cuisine asiatique, notamment pour accompagner les nems.

     4 - Sénégal  2 4 - Sénégal  2 4 - Sénégal  2

     

     

     

     

     

     

    les coquillages une fois vidés sont empilés en tas énormes  dans un coin de la plage et destinés à etre concassés pour faire des sous couches de route ou remplacer le gravier dans la fabrication du béton

     4 - Sénégal  2 4 - Sénégal  2le seul bémol c'est la plaie récurrente de la plupart des pays d'Afrique, la propreté ... il reste encore beaucoup d'efforts à faire en matière d'éducation et d'organisation ... en ont il les moyens ? je n'ai pas la réponse.

     4 - Sénégal  2 4 - Sénégal  2


    votre commentaire
  •  - La réserve de Bandia

    Entre Mbour et Dakar la réserve de Bandia c'est 3 500 hectares de savane boisée d'acacia et de baobabs millénaires , mais aussi sont un havre de paix pour les buffles, gazelles, phacochères, rhinocéros, girafes et autres qui y déambulent librement à l'abri de tous les prédateurs .

    On ne peut la visiter qu'en voiture accompagné d'un guide.

     5 - Sénégal  3 5 - Sénégal  3

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     5 - Sénégal  3 5 - Sénégal  3 5 - Sénégal  3 5 - Sénégal  3

     

     

     

     

     

     5 - Sénégal  3 5 - Sénégal  3 5 - Sénégal  3 5 - Sénégal  3

     

     

     

     

     

     5 - Sénégal  3 5 - Sénégal  3 5 - Sénégal  3 5 - Sénégal  3


    votre commentaire
  • - la vie de tous les jours, images de rue ...

    Les images qui vont suivre reflètent la vie de tous les jours, certaines situations ou photos peuvent parfois pour nous Européens prêter à sourire .... mais nous ne devons pas perdre de vue ....

    • que pour s'en sortir ils ont la capacité et l'intelligence de faire beaucoup avec peu au lieu de gaspiller comme nous.
    • que vivant souvent dans un grand dénuement, parfois même sans savoir s'ils pourront manger demain ils gardent malgré tout leur sourire, leur générosité et leur sens de l'hospitalité.
    • que si nous avons  beaucoup à leur apporter, nous avons aussi beaucoup à apprendre d'eux

    >>> les transports urbains

     5 - Sénégal  4<<< l'accès au véhicule se fait par l'arrière, souvent montée et descente s'opèrent en marche. Celui à droite à l'arrière sur le marche pieds est là pour encaisser, les autres sont des passagers.

     5 - Sénégal  4 5 - Sénégal  4

     

    <<< ces carrioles sont en fait des minibus tirés par des chevaux avec de vrais arrêts de bus réservés  ( voir 1° photo ) , ils effectuent de petits circuits en ville durant lesquels les passagers peuvent monter et descendre librement pour environ 15 cts d'euro.

     

     5 - Sénégal  4 5 - Sénégal  4

     

    <<< 1° photo ... votre serviteur en compagnie de Babakar le couturier. Tous les vêtements  traditionnels et les sacs exposés sont 100% des réalisations de Babakar surnommé le Christian Dior Sénégalais.

    Un homme compétent et sympathique qui a entre autres bénéficié en cadeau d'une machine à coudre arrivée avec mon ami et moi dans la Dacia.

     

     5 - Sénégal  4

     

    <<< riche en micronutriments le fruit du baobab surnommé " pain de singe " est  5 - Sénégal  4réputé pour sa valeur nutritive,  ses vertus médecinales  et plus particulièrement pour soigner les diarrhée ( parfois surnommé aussi " l'immodium africain " ) fréquentes dans ces régions

     

                     

    dans l'éventualité ou le "pain de singe " n'y suffirait pas , vous aurez  toujours la possibilité d'utiliser les service du Marabout local dont la gamme de compétences va bien au delà de ceux que pourraient réunir en Europe nos Médecin + l'ANPE + les agences matrimoniales et plus encore ...   >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

     

     

     

     

     5 - Sénégal  4 5 - Sénégal  4 5 - Sénégal  4 5 - Sénégal  4

     

     

     

     

     

     5 - Sénégal  4 5 - Sénégal  4 5 - Sénégal  4 5 - Sénégal  4 5 - Sénégal  4 5 - Sénégal  4 5 - Sénégal  4 5 - Sénégal  4


    votre commentaire
  • - l'île de Gorée

     Cette petite île d'à peine 900 mètre de long située à quelques encablures au large de Dakar est devenue le symbole de la " Traite négrière en Afrique ", elle est à ce titre inscrite au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO.

    On peut y passer quelques heures et ne serait ce que par devoir de mémoire visiter "La maison des esclave " où étaient détenus et "triés" dans des conditions terribles les esclaves avant leur départ pour " les Amériques",

    La maison des esclaves :

     6 - Sénégal  5 6 - Sénégal  5 6 - Sénégal  5<<<  exposition de "fers" servant à enchaîner les esclaves et vue de la porte qu'ils franchissaient pour leur "voyage sans retour" vers les Amériques

                         vue d'une cellule

     6 - Sénégal  5

     

     

     

     

     

                                                               

       6 - Sénégal  5

     

     

     

     

                                                          cour principale de la maison des esclaves >>>>

     

     

     

     

     

     

      mais aussi flâner pour le charme tranquille que dégage l'île et ses ruelles.

     6 - Sénégal  5 6 - Sénégal  5 6 - Sénégal  5 6 - Sénégal  5

     

     6 - Sénégal  5 6 - Sénégal  5

     

     

     

     

     

     

     

    ATTENTION ... pour pouvoir embarquer sur le bateau à destination de Gorée  :

     - passeport obligatoire

     - se délester de tout objet type couteau de poche pour pouvoir passer le portique de sécurité

     

     

     

     Avec ces quelques photos commentées j'espère vous avoir donné des envies de Sénégal, pour ma part j'espère trouver au milieu de mes multiples projets de voyage le temps d'y passer encore quelques jours

    ***********

    Fin du voyage, retour en avion Dakar / Toulouse avec étape à Casablanca

     

     >>>>  Retour à l'accueil et accès aux autres voyages


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique